La Petite Communiste Qui Ne Souriait Jamais (French Edition)

La Petite Communiste Qui Ne Souriait Jamais (French Edition)

Lola Lafon

Language: French

Pages: 0

ISBN: 2330051204

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Reporting the Chinese Revolution: The Letters of Rayna Prohme

Transformations in Central Europe between 1989 and 2012: Geopolitical, Cultural, and Socioeconomic Shifts

Revolutionary Russia, 1891-1991: A Pelican Introduction

Naming Names

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

de peanut butter, de cottage cheese ou de pizzas. Les cornflakes servis le matin les font pouffer. “Des céréales ? Ils se nourrissent comme des animaux ici !” “Et ils mâchent tout le temps, vous avez remarqué, professeur ?” constatent-elles, ébahies, devant les mâchoires occidentales sans cesse en mouvement, chewing-gums, sandwiches, bonbons, snacks. Béla, lui, sait qu’il doit faire vite, accélérer l’émerveillement et l’ébahissement. Limiter l’impact du spectacle. Ne pas faire remarquer aux

pour faire oublier ses quadriceps surpuissants. Sur la poutre, son menton arrogant semble dirigé par le bout d’un câble d’acier que quelqu’un tirerait de l’intérieur de son être miniaturisé. La numéro 8, une autre Soviétique, n’est que remplaçante, mais Elena Moukhina se met debout sur la barre haute avant de se lancer dans un saut périlleux entre les barres, totalement inédit. Celles-là, nourries de Nadia, il faut en trouver et fabriquer beaucoup car là où, avant, on rattrapait un mouvement

tournée à New York, qu’il ne reviendra pas en Roumanie, et elle s’effondre en larmes, le supplie qu’il la garde avec lui. Il refuse, elle est trop jeune, comment lui garantir une vie correcte dans ce pays, écrit Béla dans ses Mémoires. Faux, me répond-elle, catégorique. Elle était “dressée” (elle emploie ce verbe) à ne réagir à rien de ce qu’affirmait Béla, cette distance était une protection indispensable, elle n’a pas cru que Béla allait partir, elle n’a donc pas pleuré, insiste-t-elle,

rendez-vous à Bucarest avec les responsables qu’il faut couvrir de cadeaux pour faire avancer les choses, du whisky américain qu’un ami de Béla, douanier, confisque aux diplomates, du jambon de la campagne. Et maintenant que le lieu est trouvé dans la petite ville d’Oneşti, à peine trente gamines qui correspondent à ce que Márta et Béla cherchent. La Fédération de gymnastique s’étonne, agacée, ce ne sont pas les jeunes filles désireuses d’intégrer l’école qui manquent, pourquoi ce temps perdu,

mieux pour obtenir un visa, il m’avait aussi conseillé de dire que je ne voulais ni refaire de gym ni revoir Béla. Il ne me laissait jamais seule. Je n’avais personne vers qui aller. P. et sa femme se parlaient chaque soir au téléphone. Le scandale leur a rapporté beaucoup. Il menaçait de me mettre dans une valise et de me renvoyer en Roumanie pour me donner à la Securitate.” SÉCURITÉS Décembre 1989 Repérés le 5 décembre dans une décapotable noire, “Ils ont acheté la voiture samedi

Download sample

Download