À la vie

À la vie

Léo Levy

Language: French

Pages: 132

ISBN: B014U5295O

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Ce livre est la relation d’un parcours – celui de Benny Lévy – à travers la voix de sa femme Léo, un itinéraire où les exigences de la pensée et les gestes quotidiens s’ajustent au plus près, alliant à l’extrême rigueur un généreux amour de la vie.«Dans la lumière sans complaisance des matins de Jérusalem, trois stations : la maison, la maison de prière, la maison d’étude. Le soir, une fois par semaine, détour par le lieu d’enseignement où un public bariolé, passionné, vient écouter le petit homme en noir. Simplicité des rythmes, transparence des jours, soi rassemblé. À Jérusalem, aucun mystère, pas de recoins obscurs grouillant de projections fantasmatiques. Mais ailleurs ? En d’autres temps ?Le chef révolutionnaire sans nom, à l’existence improbable, en tout cas invisible, pouvait-il vraiment du chaos des faits et des discours faire émerger une vision et une visée claires ?Il eut des maîtres. Côté philosophie, il se réfère à Sartre, Althusser et Lévinas. Côté sagesse d’Israël, il a été enseigné par un cabaliste ashkénaze, un rav français d’origine marocaine, un Yérouchalmi d’ascendance lituanienne.Enfin, au cœur de l’énigme, quel lien entre ce tout jeune Juif arrivé d’Égypte, pathétique et ardent, en quête acharnée d’assimilation, et la fille du faubourg Saint-Antoine, placide, rigolote par parti pris, qui portait encore vivaces les traces des villes juives de Pologne ? Étrange rencontre. Plus étrange encore, la constance malgré les turbulences.

Gilded Lily: Lily Safra: The Making of One of the World's Wealthiest Widows

All Those Moments: Stories of Heroes, Villains, Replicants, and Blade Runners

Wiseguy (The 25th Anniversary Edition)

The Admirals: Nimitz, Halsey, Leahy, and King--The Five-Star Admirals Who Won the War at Sea

The Last Love Song: A Biography of Joan Didion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

enfin pu louer un petit appartement lambrissé de chêne sombre. Depuis la porte, on entend la voix impérieuse du père qui parle au téléphone avec son associé hollandais. Il me salue mais je ne suis pas sûre qu’il m’ait vue. Sophie trotte, affairée, anxieuse, perplexe aussi : est-ce vraiment la fin des souffrances de son fils, son petit dernier ? Benny me fait visiter Bruxelles. J’apprécie les frites mais pas la gueuze, les bois de la Cambre et les étangs d’Ixelles. Il me présente aussi ses amis

restes de notre folie militante (« Je ne suis pas plus fou à cette époque que je ne l’étais quand je voulais faire la révolution en pleine société de consommation », dira Benny à Jérusalem). Un jour de violent orage, on décide qu’on ne se laissera pas vaincre par les éléments. Donc, dans la gadoue jusqu’aux chevilles, encapuchonnés, le nez sur les ceps, on coupe les grappes ruisselantes, les doigts gelés, pendant que l’équipe des sages saisonniers patiente auprès du feu. Mais la pièce est

la personnalité – ça, c’est le déploiement de la raison dialectique. Alors comment croire ? Pourquoi croire ? Parce qu’il faut croire, c’est la réponse de Sartre. Incroyable ! Et après on vient me traiter d’intégriste16… » Il faut reconnaître que l’affection de Benny pour Sartre n’incluait pas forcément son entourage. Benny accompagnait Sartre aux réunions du comité de rédaction des Temps modernes, qu’il trouvait le plus souvent d’un ennui mortel. Il y avait amené Pierre Goldman, récemment

la préparation des viandes, poulet soigneusement frotté à l’ail et saupoudré de cumin, ragoût de bœuf qui mijote toute la nuit ; à moi, le pain, les salades et les desserts. Benny s’enveloppe d’un grand tablier de toile bleue – quelquefois le tablier est plus coquet, il s’orne de petites fleurs. Ce temps où l’on se retrouve tous les deux à s’activer dans la cuisine est un moment privilégié de discussions et d’échanges, jusqu’à l’instant fatidique où tout s’accélère et se bouscule. C’est aussi le

provisoire et pourtant refuge, lieu, matrice, linceul. Claire beauté de l’aube à Chavouot7, quand, après la nuit d’étude, de tous côtés, de petits groupes descendent la colline, rejoignent le flux des marcheurs venus d’autres quartiers pour aller prier au Mur, dans la trace des Hébreux d’autrefois apportant au Temple les prémices de leur récolte. � Sa » fête, c’était ‘Hanouca, victoire de la résistance juive à l’assimilation grecque, miracle de la petite fiole conservée pure de toute

Download sample

Download